L’instrument de musique, l’aiguille à coudre et la roue de bois avec son essieu les plus anciens du monde : il n’y a qu’en Slovénie que vous pouvez observer des objets qui font partie des plus vieux du monde et ont eu une influence majeure sur le développement technique de l’homme moderne et de son esprit. Vous y trouverez aussi la preuve que l’homme sait s’amuser depuis la nuit des temps. Outre les musées, les sites de découverte d’objets exceptionnels et leur environnement valent le détour, car ils combinent des expériences culturelles à une offre de tourisme actif et à une gastronomie exquise.

Une flûte de 60 000 ans

Le territoire de la Slovénie est peuplé depuis la nuit des temps, comme en témoignent les découvertes extraordinaires qui ont été mises au jour dans l’actuel parc archéologique de Divje babe. Le versant abrupt du plateau de Šebrelje cache une cavité qui abrite l'un des sites archéologiques du néolithique les plus importants du monde. Des ossements appartenant à plus de 60 espèces animales différentes y ont été mis au jour, dont l’ours des cavernes est le plus représenté, ainsi que des outils de pierre et d’os, et des restes de foyers allumés par l’homme au cours de l’ère glaciaire. Pendant les fouilles, les archéologues ont été interloqués par un os qui s’est avéré être un instrument de musique confectionné dans le fémur gauche d’un jeune ours des cavernes. Il y a 60 000 ans, un homme de Néandertal l’a créé en utilisant des outils en pierre et en os et y a percé quatre petits trous et un bec. La flûte, qui est exposée au Musée national de Ljubljana, est une preuve que l’homme de Néandertal était un être à l’esprit développé, capable de créations artistiques raffinées, contrairement à ce qu’affirmaient des théories longtemps admises. La flûte de l’homme de Néandertal, qui est le plus ancien instrument de musique au monde, permet d’interpréter des mélodies complexes. Vous pouvez en écouter ici.

Une aiguille à coudre de 30 000 ans

C’est à 1700 mètres d’altitude, sur le mont Olševa dans un belvédère offrant une vue extraordinaire sur les Alpes de Kamnik-Savinja et la vallée de Logarska dolina, qu’est perchée la grotte de Potočka zijalka. Outre les restes d’ours des cavernes, de gloutons et d’autres animaux, les archéologues ont mis au jour des restes de foyers, divers objets en pierre et des pointes en os. Parmi toutes les découvertes présentées aujourd’hui au public au Musée régional de Celje, une aiguille à coudre de 30 000 ans attire particulièrement l’attention. L'objet est décoré de différentes lignes circulaires et courbes, ce qui démontre la fibre artistique de l’homme qui vivait à l’ère glaciaire. Potočka zijalka revêt une importance majeure pour la compréhension du déroulement de la dernière période glaciaire, la glaciation de Würm, dans les Alpes et pour l’étude de la faune et de la flore ainsi que de la vie de l’homme à l’ère glaciaire.

Une roue 5200 ans

Le parc naturel du marais de Ljubljana est un excellent but d’excursion. Ce site a vu l’essor de la culture des palafittes, et est inscrit sur la prestigieuse liste du patrimoine naturel et culturel mondial de l’UNESCO en raison de son caractère unique. Les habitants des palafittes ont vécu dans ces lieux pendant une période de 2 500 ans, à partir de 4 500 avant Jésus-Christ, dans leurs maisons bâties sur des pilotis enfoncés dans le fond du lac qui s’étendait ici autrefois. Ils vivaient de l’agriculture, de l’élevage, de la cueillette et de la chasse. Vous pouvez observer les traces qu’ils ont laissées au Musée national et au Musée municipal de Ljubljana, où la découverte archéologique la plus célèbre du marais de Ljubljana sera exposée à compter de mai 2018 : une roue de bois avec son essieu vieille de 5 200 ans, considérée comme la roue la plus ancienne du monde. L’objet, qui surprend par la précision et l’ingéniosité de sa construction, représente un exemple extraordinaire du développement avancé d’une civilisation et le point de départ de nombreuses inventions à venir. La perfection technologique et le grand âge de cette roue en bois avec son essieu la classent au sommet du patrimoine culturel mondial.

Une vigne vieille de 450 ans

À côté des objets qui témoignent du niveau d’avancement des civilisations anciennes, on trouve aussi en Slovénie des preuves attestant d’une culture ancestrale dédiée au vin. Ainsi, la vigne de Maribor, vieille de plus de 450 ans, est inscrite au livre Guinness des records. Cette vigne de variété Žametovka ou modra kavčina a été plantée à la fin du Moyen Âge, à l’époque où la ville subissait les incursions et les sièges des Turcs. La vigne a survécu à bon nombre d’autres événements douloureux – incendies, maladies, bombardement de la ville, crues de la rivière Drava – et constitue un symbole insolite de ténacité, de résistance et de volonté de survivre à toute épreuve. La vigne continue à produire des raisins ; sa vendange est marquée par le Festival de la Vieille vigne, et elle donne l'inspiration à la plus grande fête de la Saint-Martin en Slovénie. Des routes des vins et caves viticoles lui rendent hommage dans les environs de Maribor, et cette vénérable plante possède même son propre musée, la Maison de la Vieille vigne, où l’on peut déguster des vins slovènes de première qualité.

En savoir plus

@FeelSlovenia sur Instagram

Partagez vos photos et vidéos de la Slovénie avec #ifeelslovenia.

Je souhaite recevoir la newsletter

Informez-vous sur les vacances en Slovénie, les offres saisonnières, les événements actuels, les possibilités d excursions et de voyages. Recevez un peu de Slovénie verte dans votre boîte mail.

Partager avec un ami

Ajouter aux favoris Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Pinterest // Pin to Pinterest Partager sur Vkontakte Recommander à un ami