Centres de jeunes et culture alternative

print Ajouter au planificateur de voyage
Ces dernières décennies, les jeunes se sont démenés pour obtenir leurs espaces à eux dans de nombreuses villes et villages de Slovénie, où ils peuvent, jour et nuit, retrouver leurs camarades, s'informer et se former dans de nombreux domaines. Les centres de jeunes comptent parmi les lieux les plus importants pour la mise en relation des jeunes, pour leur coopération active dans divers secteurs sociaux et pour leur formation et leur qualification informelles.

Le monde repose sur les jeunes


Tous les centres de jeunes de Slovénie s'appliquent à assurer, en fonction des moyens disponibles, les programmes les plus variés et intéressants possible, qui sont susceptibles d'attirer des jeunes de divers intérêts et opinions. La plupart de ces centres abritent ainsi des points info avec différents documents d'information et un accès gratuit à internet, ainsi que des locaux pour diverses rencontres, présentations et divers ateliers. De plus, ils sont obligatoirement dotés d'une salle pour l'organisation de concerts et de divers spectacles. Bien évidemment, les centres de jeunes ont un fonctionnement fortement axé sur l'incitation des jeunes à devenir actifs et créatifs dans divers domaines, et ainsi à devenir des membres utiles à la société. Les programmes de ces centres, que de nombreux jeunes aident à réaliser bénévolement, s'appuient sur la promotion d'un mode de vie sain, sur la sensibilisation aux risques liés à la consommation d'alcool et de drogues, ainsi que sur la prévention des actes de violence et de délinquance.

Pour toutes les générations


Les centres de jeunes ne sont en aucun cas réservés qu'aux jeunes de 15 à 29 ans ; au contraire, ils attirent aussi bien les générations plus jeunes que les plus vieilles. À beaucoup d'endroits dans le pays, les événements culturel et festifs, dont de nombreux sont gratuits, constituent les piliers de l'offre de ces centres. Les programmes y sont en effet généralement financés par les collectivités locales et diverses associations étudiantes, ainsi que par des activités commerciales non lucratives comme la vente de boissons, qui ne doit donc pas donner lieu à des bénéfices.


Pour les « originaux »


En Slovénie, les jeunes et les jeunes d'esprit, qui ne se reconnaissent pas dans la culture dominante, ne sont pas rejetés en marge de la société. Ils disposent de lieux durement acquis et désormais assurés, où ils peuvent exprimer leurs points de vue sur le monde et la culture, et ainsi enrichir la pluralité de la société. Si les centres de culture alternative les plus développés se trouvent dans les grandes villes, certains sont actifs aussi ailleurs. Metelkova mesto à Ljubljana et Pekarna à Maribor méritent tout particulièrement d'être présentés. Avec leurs programmes et activités variés, basés sur la tolérance et le respect de l'autre, quelles que soient la race, la religion et l'orientation sexuelle, ces centres sont des exemples du genre connus bien au-delà des frontières slovènes. Quoi qu'il en soit, tout le monde peut aller les visiter sans aucune inquiétude. Et c'est justement grâce à leur ouverture et leur hospitalité que ces centres perdent d'une certaine manière leur caractère alternatif, puisqu'ils attirent tous les jours de nombreuses personnes qui ne se définissent pas comme appartenant à la culture alternative.

Résultats complémentaires en langue anglaise
Ouvrir Fermer
Youth centres and alternative culture (2)

Réserver et acheter

Réservation
Rechercher dans:

Date d'arrivée:
Jour
Mois
Année

Nuitée
Chambre
Adult(s)/ch.
Afficher dans Google Maps
Recherche avancée
RECHERCHE
X

Cookies

Le site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En visitant et en utilisant le site internet, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Je conviens
Plus de détails