Donnez votre avis sur l’offre:

La Koroška (Carinthie)

InfoVillesHébergementsCuriositésActivitésEvénementsGastronomiePlus
print Ajouter au planificateur de voyage
La Koroška (Carinthie) est considerée comme le berceau de la nation et de la culture slovènes. Suite au plébiscite de 1920, la plus grande partie de la Koroška est revenue à l’Autriche. La région slovène Koroška comprend ainsi trois vallées – les vallées de la Mežica, de la Drave et de la Mislinja – et trois chaînes de montagnes – Pohorje, Karavanke et les Alpes de Savinja.

Le villes Slovenj Gradec, Ravne na Koroškem et Dravograd forment le centre de la région. La campagne, qui se développe tout autour des villes de la Koroška, représente une population éparpillée, car la Koroška est connue pour ses fermes situées à la plus haute altitude en Slovénie qui, s'étendant autour de la demeure, se trouvent dans tout le territoire de la région.

La nature intacte des montagnes et les fôrets sillonnées par tout un réseau de routes et de sentiers offrent de multiples possibilités d'explorer les sommets des montagnes Peca et Raduha, les vastes espaces de Uršlja gora, de Olševa, du Smrekovševo pogorje, du Zahodno Pohorje ou du Kozjak ainsi que les versants des vallées alpines. Ces sentiers attirent tout particulièrement les randonneurs et les cyclistes de montagne. La transversale slovène, le sentier européen de grande randonnée E6 ainsi que de nombreux autres sentiers thématiques, sentiers alpins et layons traversent la Koroška et offrent les meilleurs points de vue de la région. La Koroška se caractérise aussi par son penchant pour le cyclisme de montagne. Les forêts sont traversées par des routes, des chemins carrossables et des sentiers que les cyclistes trouveront très à leur goût. C’est ici qu’a vu le jour le premier parc vtt en Slovénie ; une partie du sentier cycliste international de la Drave a été tracée dans la vallée, et au-dessus de cette Drave rêveuse, les cimes du Pohorje sont reliées par la transversale cycliste de Pohorje.

Le Pohorje est couvert de forêts profondes et sombres. En hiver, les prés alpins se transforment en terrains de ski. Le plus grand centre de ski Kope se trouve dans la partie ouest de Pohorje. À sa proximité immédiate est situé le terrain de ski Ribniško Pohorje. C’est là, à la ferme de Sgerm, que croît le plus haut arbre de l’Europe centrale, l’épicéa « Sgermova smreka ». L’église construite sous le sommet de Uršlja gora est l'édifice religieux situé à la plus haute altitude en Slovénie ; les versants nord de la montagne offrent un terrain de ski qui, avec le lac voisin, font partie du centre touristique sportif Ivarčko. Au pied de la plus haute montagne des Karavanke de l’ouest, la montagne Peca qui veille sur le roi Matjaž endormi dans son intérieur, s’étend une vallée d'une beauté exceptionnelle, le parc régional Topla. À seulement quelques kilomètres, à Ludranski vrh, croît le tilleuil « Najevska lipa », mère de tous les tilleuls slovènes ; derrière ce tilleul se trouve le sommet Smrekovec, l'unique chaîne de montagnes vulcanique en Slovénie.

Dans les siècles passés l'industrie minière s’est développée dans la région. Aujourd’hui, l’ancienne mine de Mežica est aménagée en mine touristique et musée proposant une offre unique cycliste à travers les galeries mystérieuses et abandonnées du Souterrain de Peca.
La vallée de la Drave offre, elle aussi, aux visiteurs de revivre une activité économique, qui était autrefois très importante dans la région, lorsque les flotteurs transportaient le bois par la rivière jusqu'aux villes lointaines. Les voies navigables des vraies radeaux, aujourd’hui destinés à la navigation touristique, partent depuis deux lieux de débarquement – Grotina et Javnik, où les touristes peuvent visiter aussi le musée du flottage de bois. Le centre-ville médiéval de Slovenj Gradec – la ville Messager de la paix – abrite la Galerie des arts plastiques de Koroška et le Musée régional de Koroška. Une unité du musée régional se trouve à Ravne, la ville qui abrite la Bibliothèque centrale de Koroška de Dr Franc Sušnik. Dans toutes les communes de la région, les visiteurs ne manqueront pas à trouver de nombreuses collections et expositions individuelles. L’architecture pittoresque et variée des églises succursales, érigées sur presque toutes les collines exposées en dehors des villes, reflète une multitude de caractéristiques autochtones et préserve la visibilité du paysage carinthien qui se classe parmi les régions slovènes les plus attrayantes du point de vue culturel.

Les fermes touristiques les plus connues sont situées au village de Šentanel, mais les visiteurs peuvent connaître l'hospitalité des gens aussi dans d'autres fermes de la campagne carinthienne. Naturel, fait maison et traditionnel sont les mots qui décrivent le mieux les traits particuliers de la cuisine carinthienne. Il importe de mentionner le délicieux pain noir ou de seigle ainsi que le moût, boisson traditionnelle produite par la fermentation du jus de vieilles variétés de pommes.
 
Photos
Personne responsable : SPIRIT Slovenija | | last modified: 30.07.2010

Réserver et acheter

X

Cookies

Le site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En visitant et en utilisant le site internet, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Je conviens
Plus de détails