Le 30 mai 2016 à 10 h 48, la grotte de Postojna, l'une des cavités karstiques les plus extraordinaires au monde, a assisté à l'éclosion d'un premier petit protée anguillard. La mère de ce bébé protée avait commencé à pondre ses œufs en janvier dernier. Cet événement est extrêmement rare, puisque auparavant, l'éclosion de petits protées n'avait été observée qu'une seule fois en aquarium, dans les années 1950 en France. Suivie avec attention par le monde entier, cette naissance miraculeuse est une excellente occasion de visiter le sous-sol karstique et d'y découvrir ses illustres habitants, que l'on surnomme également les « bébés dragons ».

Le premier « bébé dragon » est sorti de son œuf

Toute nouvelle vie est un miracle. D'autant plus lorsqu'il s'agit d'un « bébé dragon ». Le petit protée a éclos exactement quatre mois après que la femelle protée a pondu son premier œuf dans l'aquarium de la grotte. Apparemment, il attendait avec impatience le moment où il pourrait sortir de son œuf, car il s'est littéralement « lancé » dans la vie. Il a commencé par nager dans l'aquarium pour explorer son lieu de vie, avant de se calmer et de se poser au fond. Sa naissance a été filmée par des caméras infrarouges. Les enregistrements de l'éclosion constituent le tout premier film d'un tel événement dans l'histoire de l'homme et revêtent une valeur inestimable pour les biologistes. Vous pourrez les visionner lors de votre visite à la grotte de Postojna.

Le miracle qui se produit généralement dans les profondeurs des eaux souterraines s'est cette fois déroulé sous les yeux des visiteurs, dans l'aquarium auquel mène le train souterrain de la grotte de Postojna. Comme il est très difficile de voir le protée anguillard dans son milieu naturel, l'aquarium est le seul moyen de l'observer de près. L'arrivée d'une nouvelle génération de protées est donc un phénomène exceptionnel et extrêmement rare, que les biologistes du monde entier ont surveillé avec la plus grande attention.

En effet, une femelle protée anguillard a déjà pondu des œufs dans la grotte de Postojna en 2013, mais aucun bébé n'était éclos. Cette fois, les biologistes ont redoublé de prudence avec les œufs, qui se développent bien et contiennent des embryons dont la queue est déjà en train de se former. Et comme les petits protées éclosent quatre mois après la ponte des œufs, la Slovénie attend l'arrivée de la progéniture dans très peu de temps. Ce sera seulement la deuxième fois dans l'histoire que l'on pourra observer et prendre soin de bébés « dragons ».

Un être vivant mystérieux et mythologique

Bien que les protées anguillards habitent les grottes depuis des millions d'années, on ne sait que peu de choses sur eux. C'est au XVIIe siècle que les hommes observèrent pour la première fois des protées, après de fortes précipitations, lorsqu'une rivière en crue les fit sortir de leur habitat naturel. En raison de leur petite taille et de leurs branchies rouges qui rappellent la forme d'un col baroque raffiné, ils leur donnèrent le nom de « bébés dragons ».

Aujourd'hui nous savons que le protée anguillard, également surnommé « poisson humain », est le seul vertébré au monde à vivre exclusivement sous terre. Ce petit être est parfaitement adapté à la vie dans l'obscurité, car sa peau ne contient pas de pigment de protection. La couleur rose pâle de sa peau est due à des capillaires sous-cutanés. Il faudrait demander au protée anguillard quels sont ses secrets de longévité, car il peut vivre jusqu'à 100 ans, d'une vie très lente et inactive. Il doit également son caractère « mythologique » à son « faible appétit » : il peut tenir sans manger pendant 10 ans, et il ne se reproduit que tous les 6 à 7 ans. Le protée est aveugle, car il n'a pas d'yeux. Pour se repérer dans son environnement, il utilise son odorat et son ouïe surdéveloppés, et détecte également l'électricité et les ondes magnétiques.

Un indicateur de la pureté de l'eau

Lorsque l'on évoque le protée anguillard, l'information la plus importante est certainement que cet animal ne peut vivre que dans une eau d'une pureté absolue. La disparition des protées peut indiquer qu'une eau est polluée. Les Slovènes sont donc extrêmement fiers de constater que les « bébés dragons » vivent si longtemps dans leur sous-sol.

En Slovénie, l'eau ne se contente pas d'être propre, elle couvre aussi une bonne partie du territoire slovène. Les Slovènes ont la chance de côtoyer pas moins de 1300 lacs naturels et artificiels, sources, cascades et rivières, sans oublier la mer. Avec un réseau de cours d'eau de plus de 27 000 km de long, et 54 000 km de berges de rivières et de rives de lacs, la petite Slovénie fait partie des pays du monde les plus riches en eau.

L'une des plus belles grottes au monde

La grotte de Postojna est considérée comme l'une des plus belles grottes karstiques au monde, mais aussi comme l'une des plus riches sur le plan de la biodiversité. Sous la surface de la terre, la rivière Pivka a façonné un univers magique de galeries mystérieuses, de salles souterraines et de galeries de concrétions calcaires, qui font le bonheur des visiteurs depuis plus de 200 ans. Venez voir pourquoi elle a toujours inspiré les habitants locaux et assistez à un moment historique. 

Nous recommandons

Visitez aussi les musées qui conservent les plus grands trésors du pays ! Admirez les curiosités des paysages dans les zones naturelles protégées. Dans le Karst qui a donné son nom à tous les phénomènes karstiques du monde, ne vous contentez pas de visiter les grottes, explorez aussi les attractions en surface. Des hébergements de tous types vous attendent à proximité des plus grandes attractions.

Je souhaite recevoir la newsletter

Informez-vous sur les vacances en Slovénie, les offres saisonnières, les événements actuels, les possibilités d excursions et de voyages. Recevez un peu de Slovénie verte dans votre boîte mail.

Partager avec un ami

Ajouter aux favoris Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Pinterest // Pin to Pinterest Partager sur Vkontakte Recommander à un ami