Généalogie

print Ajouter au planificateur de voyage
Près d'un demi-million de personnes ont quitté le territoire de la Slovénie au cours de la première moitié du XXe siècle, soit plus d'un quart de la population slovène totale puisque ce territoire comptait alors moins de 2 millions d'habitants.
 
La plupart, environ 250 000, ont émigré vers les États-Unis d'Amérique. Quelque 40 000 sont partis chercher un salaire et un avenir meilleurs au Canada, 30 000 en Argentine et 25 000 en Australie. De nombreux émigrants ont perdu tout contact avec leurs parents en Slovénie et ont fondé une famille dans une nouvelle patrie. Vous êtes l'un des descendants de ces Slovènes, et vous aimeriez en savoir plus sur leur passé ? Vous aimeriez savoir si vous avez encore quelque parent en Slovénie et vous souhaiteriez prendre contact avec eux ?


Où chercher ?


En Slovénie, la plupart des données généalogiques sont conservées dans des registres d’état civil.

Sur le territoire de l’ex-République populaire de Slovénie, les registres d’état civil n’ont commencé à être tenus par les autorités qu’en 1946. Il est donc plus probable que vous trouviez les données concernant vos ancêtres dans les registres paroissiaux. Ces derniers consignent tous les baptêmes, mariages et décès. Ils étaient tenus par les paroisses. Jusqu’à 1920, les documents de la majorité des paroisses slovènes ont été recueillis par les Archives archiépiscopales de Ljubljana.

Les Archives de la République de Slovénie conservent quant à elles les registres d’état civil pour la période de 1809 à 1813, époque des Provinces illyriennes slovènes qui appartenaient alors à la France napoléonienne. Elles détiennent également les registres de la période de la Marche julienne, ancienne région située à l'emplacement actuel de l'ouest de la Slovénie, qui fut occupée par l'Italie de 1924 à 1945, ainsi que les registres tenus pendant l’occupation allemande de 1941 à 1945. La grande majorité des registres rédigés après 1946 se trouve encore dans les bureaux d’état civil originaux.


Encore plus loin dans le temps ?


Pour trouver des ancêtres ayant vécu sur le territoire de la Slovénie avant 1850 et ne figurant pas dans les registres paroissiaux, les urbarji ou registres féodaux sont de bonnes sources d’informations.

Pour plus d’informations sur les méthodes de recherches d’ancêtres, consultez le site Internet de la Société slovène de généalogie, disponible en anglais et en allemand. Grâce à ce site, vous pourrez en savoir plus sur le nom de famille de votre ancêtre et sur la région de Slovénie où habitent les gens portant ce même nom.

Si la recherche généalogique vous semble trop exigeante ou trop lente, vous pouvez solliciter l’aide d’entreprises spécialisées dans ce domaine.


Recherche de parents


Si vous connaissez le nom de famille et les date et lieu de naissance de votre aïeul, vous ne devriez pas avoir trop de mal à retrouver vos parents, proches ou lointains. En Slovénie, les gens changent relativement peu de domicile. Il y a donc de grandes chances pour que les descendants de votre ancêtre n'aient pas déménagé trop loin. Si les paroisses ne sont pas en mesure de vous fournir les documents demandés, essayez de rechercher dans les annuaires téléphoniques : ils sont parfois de précieuses sources d’informations.

Réserver et acheter

X

Cookies

Le site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En visitant et en utilisant le site internet, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Je conviens
Plus de détails