Territoires

print Ajouter au planificateur de voyage

Une diversité infinie


Le relief marqué et la diversité des paysages sont les toutes premières choses que l'on remarque en arrivant en Slovénie. La traversée du pays donne l'impression de passer par plusieurs pays différents.

La nature a concentré et entremêlé dans ce petit morceau d'Europe toute une palette de paysages. Les colossaux sommets alpins et leurs parois escarpées, les profondes grottes et gouffres karstiques, les collines doucement arrondies et les plaines immenses : tout cela émaille le territoire slovène. Ça et là, le paysage est également agrémenté de lacs charmants, de ruisseaux gazouillants, de bois silencieux mais aussi des vagues roulantes de la mer.

En d’autres termes, plus précis sur le plan géographique, la Slovénie est à la croisée d’influences alpines, méditerranéennes, pannoniennes et dinariques, qui ont toutes marqué de leur empreinte le territoire slovène.

Zones vertes


Le vert est la couleur dominante en Slovénie. Les forêts couvrent presque 60 % du territoire, et des restes de forêts primaires subsistent encore au sud du pays. Les vignes agrémentent les versants ensoleillés de nombreux coteaux dans les régions viticoles. Les vallées conservent encore des prairies, bien que les terres les plus fertiles soient majoritairement consacrées aux grandes cultures.

Montagnes et collines...

La majeure partie du territoire slovène est vallonnée voire montagneuse, et notamment le long de la frontière septentrionale avec l'Autriche. D'ouest en est se succèdent les chaînes des Alpes juliennes, des Karavanke et des Alpes de Kamnik-Savinja. Le plus haut sommet du pays, le Triglav, se trouve dans les Alpes juliennes. Seulement une demi-heure de route sépare le pied des Alpes de Kamnik-Savinja à la capitale Ljubljana. Tous les massifs abritent des sommets qui dépassent 2000 mètres d'altitude. Encore plus à l'est, l'imposant massif du Pohorje culmine à 1500 mètres d'altitude.

Les collines occupent également de vastes régions au sud et à l’ouest de Ljubljana.

...côte et coteaux...


Le littoral slovène est petit mais très vallonné. Les Salines de Sečovlje de renommée internationale et les villes médiévales côtières bien conservées telles Piran s’y sont développés au cours des siècles. L’hinterland appartient au pays de coteaux de l’Istrie slovène. Les coteaux parsèment également le sud-est et l’est de la Slovénie, qui offrent donc des conditions idéales à la culture de la vigne.

...vallées...

Les plaines, bassins, vallées et autres poljés karstiques qui jalonnent le territoire slovène méritent également d’être cités. La plupart des plaines se trouvent à l’est du pays, là où commence la plaine pannonienne. Ljubljana et ses environs occupent le plus grand bassin du pays. Le bassin de Celje est également important.

...et souterrains


Le monde souterrain est aussi exceptionnel. La région du Karst est percée de milliers de grottes.

Zones protégées


Plus d’un tiers du territoire slovène est protégé. La pluparts des espaces sont classés dans le réseau européen de protection de la biodiversité Natura 2000. Le pays compte également de nombreux parcs naturels dont un parc national – le Parc national du Triglav.

Les eaux donnent un cachet particulier au territoire slovène et viennent compléter sa diversité. La Slovénie est l'un des pays d'Europe les plus riches en eau, et les innombrables ruisseaux, rivières et lacs qui l'agrémentent conservent encore et toujours leur pureté.

Un choix énorme

Toutes ces particularités naturelles permettent de pratiquer une foule d’activités dans la nature, dont voici un exemple de programme : ski en montagne le matin, promenade au bord de la mer Adriatique l’après-midi ou détente dans les stations thermales de l’est du pays, sortie culturelle le soir, encore à un autre endroit en Slovénie. Un programme bien chargé comme celui-là laissera toujours suffisamment de temps pour savourer quelques plaisirs de la table.

En Slovénie, de telles journées ne sont pas théoriques, elles sont même monnaie courante pour de nombreuses personnes. Moins de deux heures de route séparent la ville côtière de Koper à Jesenice au nord du pays, tandis qu’il faut trois heures pour faire le trajet Koper – Murska Sobota, à l’extrême nord-est.

Réserver et acheter

Réservation
Rechercher dans:

Date d'arrivée:
Jour
Mois
Année

Nuitée
Chambre
Adult(s)/ch.
Afficher dans Google Maps
Recherche avancée
RECHERCHE

Liens utiles

Campagne
X

Cookies

Le site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En visitant et en utilisant le site internet, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Je conviens
Plus de détails